nouveau monument aux morts

Au cours de la cérémonie cantonale commémorative du 11 novembre 2013, le nouveau monument aux morts a été inauguré.

Le Maire a coupé symboliquement le ruban tricolore, en présence de Maxime Picard, représentant le Sous-Préfet, du
Lieutenant-Colonel Roux représentant la Délégation militaire départementale, du Secrétaire de l’Association Interdépartementale des Prisonniers de Guerre et Anciens Combattants, du Président de Comblessac Maurice Wester. Etaient également présents : des représentants de la Gendarmerie Nationale, du Centre de secours de Guer et de la Fanfare de
Plélan le Grand.
Autour de ce nouveau monument aux morts, flambant neuf, 22 porte-drapeaux l’entouraient. Par ailleurs, les 51 noms des soldats de Comblessac, morts pendant la guerre 1914-1918, ont été cités par Christophe Ricaud adjoint.
Après chaque nom appelé, un groupe ’enfants, encadrés par Sylvie Gouesnard, répondait « Mort pour la France ».
Le texte ci-après a été lu par le Maire au cours de la cérémonie :
« Nous voici réunis toutes et tous autour de ce nouveau monument aux morts érigé par l’entreprise HINGAND que
nous allons inaugurer aujourd’hui. La Municipalité et l’Association communale des Anciens Combattants de Comblessac
n’ont voulu qu’un lieu de commémoration, situé précisément Square du Souvenir, près de la Stèle des déportés, elle-même inaugurée le 27 avril 1997. Entre les 2, flotte fièrement le drapeau de la France.
Cette journée commémorative a commencé tout à l’heure, sur le perron de la Mairie, par la remise d’un nouveau drapeau, flambant neuf, des Citoyens de la Paix. Ils sont 7 à Comblessac. Sébastien Deniau, conseiller municipal, a accepté d’en être le porte-drapeau et nous l’en remercions. Appartenir à cette association, c’est donner un sens à l’histoire et à sa continuité. Le devoir de mémoire des « Citoyens de la Paix » dit ceci : « Dans un monde qui cherche le bonheur éphémère qui perd ses valeurs et ses repères, qui ne vit que le présent et oublie de se souvenir, nous avons à témoigner de ces moments de vérité
auprès des jeunes générations qui ont le droit de savoir, afin qu’elles ne disent pas un jour, lorsque nous ne serons plus là « Ils ne nous avaient rien dit » ». Par ailleurs, avec l’accord de la section
des Anciens Combattants de Comblessac, j’ai sollicité la participation active de 7 jeunes que je remercie très sincèrement : Florimond, Dimitri et Florian comme porte-drapeaux, défilant près de leurs aînés, Jade et Margaux, Louise et Pierre-Louis pour nous accompagneraux dépôts de gerbes. "A vous les jeunes, nous comptons sur vous, le moment venu, pour que perdurent ces cérémonies commémoratives. Je remercie également les enfants de l’école que j’avais également sollicités pour qu’ils comprennent le sens de nos cérémonies officielles. Nous les entendrons tout à l’heure. Ils sont encadrés
par Sylvie, enseignante".