Le bâtiment de l’école communale des filles inauguré en 1902 comme le dit l’inscription portée sur le mur, comportait également à l’arrière, une cour de récréation dans le mur de laquelle se trouvait un puits ouvert de deux côtés.

A partir de la cour, le puits ravitaillait l’institutrice et ses élèves.

Côté rue, placé entre la porte d’entrée de la cour et le préau, il permettait aux riverains de s’alimenter en eau. Surmonté d’un chapiteau en pierre du plus bel effet, et clos de part et d’autre du mur par deux portes distinctes, il était sécurisé contre les accidents et contre les pollutions matérielles.


Restauré il y a quelques années, elle reste un élément marquant du patrimoine de Comblessac.

 

Voir aussi : L’école communale des filles.
Paul Morissot (mémoire de Comblessac)